Le projet de lien maritime de Muskrat Falls

Map of the Maritime Link showing the subsea cable connection between Cape Breton, NS and Bottom Brook, NL and the overland connections between Newfoundland and Muskrat Falls in Labrador.

Le projet hydroélectrique de lien maritime de Muskrat Falls – aussi appelé projet du Bas-Churchill – consiste à harnacher le Bas-Churchill au Labrador et à construire une centrale électrique à Muskrat Falls.
 
De plus, des milliers de kilomètres de câbles sous-marins et de lignes de transmission terrestres sont prévus (ligne de transport d’énergie vers Terre-Neuve et lien maritime vers la Nouvelle-Écosse) avec des stations de transmission pour livrer l’électricité du Labrador vers Terre-Neuve, la Nouvelle-Écosse et au-delà.
 

Le projet est dirigé par Nalcor, une société de la couronne de Terre-Neuve-et-Labrador responsable de presque toute la production d’électricité dans cette province, et Emera, une société publique qui possède Nova Scotia Power, responsable de 95% de la production, la transmission et la distribution d’énergie en Nouvelle-Écosse.

Les avantages

Construction site near Muskrat Falls is full of busy workers, equipment, and new structure frames.Site de construction près de Muskrat Falls. Crédit photo : The Telegram

Les gouvernements, les entreprises, les leaders économiques et les développeurs de ces régions sont enthousiastes quant au potentiel du lien projet de maritime de Muskrat Falls pour plusieurs raisons:

  • Réduction de la dépendance aux énergies fossiles – Nous savons qu’il faut trouver des solutions de rechange à l’utilisation du pétrole, du gaz et du charbon. Terre-Neuve-et-Labrador et la Nouvelle-Écosse dépendent des énergies fossiles et une nouvelle source d’énergie hydroélectrique les aiderait à réduire en même temps cette dépendance et leurs émissions de gaz à effet de serre. 
  • Indépendance et croissance économique – Le projet hydroélectrique va fournir aux provinces atlantiques une source d’énergie contrôlée localement et durable, ce qui pourrait rendre la région plus concurrentielle sur les marchés mondiaux.
  • Emploi – Le développement du projet hydroélectrique va également créer de nombreux emplois dans les métiers spécialisés et dans d’autres secteurs – un changement bienvenu dans une région ayant l’un des taux de chômage et de pauvreté les plus élevés au Canada.

Les coûts

Logs are piled up and bark litters the ground at the site of a clear-cut beside Muskrat Falls.Arbres coup-rase près de Muskrat Falls.

Même si nous avons besoin d’énergie propre et renouvelable, nous ne pouvons ignorer les impacts du développement sur les territoires, les communautés et la population du Labrador.

  • Dommages environnementaux – L’harnachement du Bas-Churchill va détruire des milliers d’hectares de territoire, menacer plusieurs populations d’animaux et de poissons, et empoisonner l’environnement pour des décennies à venir.
  • Risques pour la santé humaine – La dégradation/contamination environnementale va affecter tout le monde, mais les femmes et les enfants sont plus à risque de contracter des problèmes de santé parce que le corps des femmes ne métabolise pas les contaminants environnementaux de la même manière que celui des hommes. Les toxines sont également transmises de la mère à l’enfant, avant la naissance et pendant l’allaitement.
  • Impact social: L’expérience montre que le développement des ressources présente des défis aux communautés. Souvent, les gouvernements et les développeurs investissent très peu dans l’infrastructure – logement, hôpitaux, loisirs et services de garde, ainsi que dans les services sociaux et économiques. Par conséquent, quand les travailleurs débarquent en masse dans les communautés, les prix des aliments montent en flèche, les logements deviennent rares et inabordables, les taux de violence, la toxicomanie, le racisme et la prostitution augmentent. L’itinérance par exemple, un phénomène inconnu il y a peu à Happy Valley-Goose Bay, prend des proportions alarmantes.
  • Impact économique – Le développement hydroélectrique va hausser le nombre d’emplois dans la région, mais rien ne garantit que la population locale va profiter de ces occasions. Des travailleurs spécialisés vont déménager dans la région, au moins temporairement, pour occuper les emplois disponibles. Les femmes au Labrador, comme partout ailleurs, sont largement sous-représentées dans les métiers qui vont bénéficier de ces emplois. On peut déjà observer un clivage à Happy Valley-Goose Bay entre les gens qui profitent du développement et les autres.
  • Hausse des tarifs d’électricité – La Nouvelle-Écosse va échapper à la plupart des impacts négatifs du développement hydroélectrique parce que les plans de construction actuels sont confinés à une unique station de transmission à Point Aconi. Mais Terre-Neuve et la Nouvelle-Écosse seront toutes deux affectées par une hausse des tarifs d’électricité. Les femmes seront particulièrement touchées parce qu’elles sont plus susceptibles que les hommes de vivre dans la pauvreté, et par conséquent, moins aptes à gérer une hausse des coûts de l’énergie.